Un secteur en pleine mutation à la recherche de jeunes qualifiés

Avec la transition numérique, le secteur de la communication graphique est confronté à une véritable révolution technologique qui impacte l’outil de travail et l’organisation de toute la chaîne de production. Il doit s’adapter aux nouveaux besoins de ses clients, sortir du tout papier, diversifier son offre mais aussi rééquilibrer sa pyramide des âges. Pour relever ces défis, il recrute des jeunes à l’aise avec les outils digitaux et aux profils divers, créatifs, techniciens, commerciaux, etc.


Des entreprises à taille humaine réparties sur l’ensemble du territoire

Les entreprises de ce secteur d’activité sont en majorité des TPE. Evoluer dans une petite structure permet d’entretenir des rapports plus humains et plus cordiaux avec ses collègues, voire avec le dirigeant. Travailler dans une ambiance familiale, est plutôt rassurant quand on débute.

De par leur petite taille, les TPE favorisent la polyvalence. Chacun peut ainsi effectuer des tâches variées, diversifier ses compétences et gagner en autonomie. Enfin, les imprimeries sont implantées sur tout le territoire : un ancrage local qui permet une relation particulière aux clients, puisque l’on vit et travaille au même endroit.


Une grande diversité de métiers

De la conception à la réalisation de l’imprimé, les étapes sont nombreuses et les tâches diverses. Aussi les métiers de la communication graphiques sont-ils très variés et le choix large pour celles et ceux qui souhaitent travailler dans ce secteur. La branche recrute aussi bien des créatifs que des techniciens et recherche particulièrement des technico-commerciaux.


De réelles perspectives d’évolution

Attaché à valoriser le travail et le métier, ce secteur encourage les évolutions de carrière d’autant que les entreprises privilégient la transmission des savoirs en interne. La petite taille des entreprises favorise aussi la progression des salariés. On peut donc évoluer et progresser facilement. Il n’est pas rare de voir un conducteur de machine devenir chef d’atelier, directeur de production, directeur commercial et parfois dirigeant. C’est donc très motivant et encourageant pour les jeunes qui se lancent dans la vie active.