Une demande élevée

La branche du mareyage doit faire face à de nouveaux besoins et doit donc recruter !

D’une part, le secteur va devoir assurer le remplacement de nombreux départs en retraite dans les prochaines années (ils sont estimés à 2000 pour la décennie à venir).

D’autre part, comme dans de nombreux domaines, les métiers évoluent et de nouveaux profils sont recherchés pour accompagner les mutations rencontrées par la branche du mareyage (digitalisation, automatisation, respect des normes Hygiène-Qualité-Sécurité-Environnement).


Il s’agit donc d’un secteur dynamique en termes d’emploi où les jeunes diplômés sont les bienvenus.


Un secteur prestigieux

Le marché des produits de la mer français est l’un des plus important d’Europe. Il compte, pas moins de 490 entreprises et 11 200 salariés. Avec plus de 200 000 tonnes de produits frais débarqués dans les 34 halles à marée française, la pêche est donc une filière à haute valeur ajoutée et économiquement très dynamique.

De plus, il bénéficie d’une bonne image auprès des consommateurs qui sont attachés aux métiers de la mer et aux produits « made in France ». En effet, les poissons, mollusques, crustacés sont des produits sauvages nobles. Ils ont en plus l’avantage d’être bons pour la santé au regard de leurs qualités nutritionnelles.