header acheteur crié
Mareyage

Acheteur Criée

Salaire d’entrée :
1 500 € brut mensuel

Niveau de formation requis :

  • Bac Pro Vente Négociation Prospection Suivi de Clientèle
  • Bac Pro Commerce
  • BTS Management des Unités Commerciales
  • BTSA Technico-commercial option Produits alimentaires et boissons
  • Licence professionnelle commerce spécialité agroalimentaire et agrofournitures

Certifications requises :

Aucunes

Ce métier en quelques mots :

L’acheteur/vendeur est un maillon essentiel entre les fournisseurs de produits de la mer (poissons, mollusques, crustacés et coquillages) et les utilisateurs professionnels (restaurateurs, grandes surfaces, poissonneries, grossistes…). Il achète des produits de la mer aux enchères à la criée (vente en gros avant l’ouverture des marchés, directement auprès des navires ou encore à l’import auprès de ses fournisseurs internationaux. Il les vend ensuite à ses clients professionnels tels que des restaurateurs, des grandes surfaces, des industries alimentaires (conserveries, entreprises de salaison…) ou encore des commerces de proximité (poissonneries).

  • Missions
    L’acheteur/vendeur assure la relation avec les fournisseurs de produits de la mer. Il prospecte également de nouveaux fournisseurs, négocie les prix et leur passe des commandes en fonction des besoins de ses clients et de l’évolution du marché.
    Parallèlement, il doit sans cesse développer son portefeuille de clients, qu’il s’agisse de restaurateurs, ou encore de commerces de proximité. Il les conseille et négocie pour eux la meilleure offre de produits.
    Pour cela, il doit s’informer régulièrement sur les tendances des marchés en France et à l’international, connaître parfaitement les produits et suivre ses flux de commande, et les quantités disponibles.
    En plus de ces missions de négociation, il doit assurer un suivi administratif de ses achats auprès de ses fournisseurs et de ses ventes auprès de ses clients, gérer les aléas, les ruptures de stocks et les livraisons de ses commandes. 
  • Compétences
    Il faut avoir une bonne connaissance technique des services et produits de la mer. Pour cela, Il est nécessaire de connaître le fonctionnement des marchés et des criées, et bien sûr les caractéristiques des produits eux-mêmes, poissons, mollusques et crustacés (appellation, anatomie, période de pêche, etc.).
    Il est indispensable d’avoir le sens du commerce. Il faut donc maîtriser les techniques commerciales de vente, d’achat, de négociation, de sourcing*.
    Métier de contact et de relation client, il est indispensable de maîtriser l’anglais, car on est amené à travailler sur les marchés internationaux.
    Pour suivre les opérations de vente et toute l’actualité du marché des produits de la mer, l’acheteur/vendeur doit savoir utiliser les logiciels de traitement de texte, tableurs, et autres outils professionnels liés aux marchés internationaux.
    Au-delà de ces compétences techniques, l’acheteur/vendeur doit avoir un bon sens relationnel, être réactif pour anticiper les bonnes affaires, mais aussi être patient voire même diplomate et savoir supporter la pression dans le cadre de certaines négociations.
    *sourcing : c’est le processus d’identification des fournisseurs potentiels, puis la conduite à des négociations, et pour conclure le passage aux contrats d’approvisionnement avec ces fournisseurs.
  • Cadre de travail
    C’est un métier aux horaires variables, qui s’exerce très tôt le matin, l’acheteur voulant bénéficier des meilleurs produits au retour de la pêche.
    L’activité peut s’exercer le week-end, les jours fériés (notamment au moment des fêtes) et de nuit. Il faut donc avoir une bonne condition physique pour supporter : les horaires décalés, mais aussi, le cadre de travail : les hangars frais et humides, où sont stockés les produits.
    L’acheteur travaille au sein des marchés internationaux ou des criées, au contact de ses fournisseurs. Il traite également le suivi de ses commandes dans son bureau et par téléphone, une fois les achats réalisés.
    Ce métier s’exerce souvent sous pression car l’acheteur doit sans cesse trouver les meilleurs produits, les négocier au meilleur prix pour ses clients qui peuvent être très exigeants. Lorsqu’il achète aux enchères en salle de vente, il prend des risques et doit savoir adopter les bonnes décisions dans un contexte parfois tendu.
  • Évolution professionnelle
    L’acheteur/vendeur peut se spécialiser par exemple sur les marchés internationaux ou sur un produit ou un service bien particulier.
    Fort de son expérience en relation client, il peut aussi accéder à des métiers du management commercial.

Résultats en France :