gestionnaire de copro
Immobilier

Gestionnaire de copropriété

Salaire d’entrée :
Entre 2 500 et 2 900 € brut mensuel

Niveau de formation requis :

  • BTS professions immobilières
  • DUT carrières juridiques
  • CQP gestionnaire de copropriété
  • Licence professions immobilières
  • Master/Mastère 2 en immobilier

Certifications requises :

Aucunes

Ce métier en quelques mots :

Le gestionnaire de copropriété est chargé de gérer les parties communes et équipements collectifs des immeubles d’habitation, de bureaux et de locaux professionnels pour le compte du syndicat des copropriétaires. Il a pour mission de représenter le syndicat et d’en assurer, en lien avec le conseil syndical, la gestion administrative, financière et technique. Il a notamment pour rôle d’organiser les assemblées générales et d’assurer le suivi des décisions prises, faire appliquer le règlement de copropriété, effectuer les appels de provisions sur charges et gérer le personnel de l’immeuble.

Pour obtenir plus d’informations sur cette branche professionnelle

  • Missions
    Les missions du gestionnaire de copropriété nécessitent d’avoir un relationnel de qualité et un bon sens de l’organisation.

    Son rôle est principalement de représenter la copropriété avec réactivité. Ainsi, il assure la gestion financière, comptable et juridique de cette dernière, notamment :
    • En établissant le budget de la copropriété ;
    • En gérant le budget et la comptabilité de la copropriété dans le respect de la réglementation en vigueur et du règlement de copropriété ;
    • En assurant le recouvrement des provisions sur charges et/ou appels de fonds ;
    • Gérant les sinistres et le personnel salarié (gardiennage ou d’entretien) de la copropriété ;
    • En organisant les assemblées générales des copropriétaires, il exécute les décisions votées et veille à la bonne marche des travaux.

    Par ailleurs, il s’assure de l’entretien courant des parties communes (ascenseurs, halls, façades) de la copropriété et des équipements collectifs (chaufferie, conduites d'eau communes).

    Mandaté par le syndicat des copropriétaires, il a également un rôle de conseil sur les travaux à engager. 

  • Compétences
    Le gestionnaire de copropriété doit avoir de solides connaissances en droit immobilier, droit de la copropriété, mais aussi en droit civil, en comptabilité et en techniques du bâtiment.

    Il doit également bien connaître le fonctionnement d’un immeuble, les parties qui le composent pour donner les bons conseils pour son entretien.

    Au-delà des compétences techniques, le gestionnaire de copropriété doit avoir un bon sens du contact, de la communication, être à l’écoute des attentes des propriétaires. Il doit même être diplomate et patient dans la gestion de certains conflits.

    Il doit être rigoureux et organisé, doit savoir animer et conduire des réunions parfois animées !
  • Cadre de travail
    Ses attributions varient en fonction de la nature du mandat confié et du type de patrimoine.

    Dans les logements, les interlocuteurs sont nombreux.

    Dans les bureaux, les interlocuteurs sont davantage professionnels et soucieux de la qualité du service, ainsi que de la rentabilité.

    Dans les résidences de vacances, la gestion des « multipropriétés » peut être rendue plus délicate par le grand nombre d’interlocuteurs et le risque de dégradation du patrimoine.

    Quand il a pour mandat la gestion de copropriétés dégradées et en difficulté, outre les missions classiques d’un syndic de copropriété, le gestionnaire doit mettre en œuvre tous les moyens pour enrayer les processus de dégradation : identification des dysfonctionnements, définition d’un programme de réhabilitation, suivi personnalisé des propriétaires et des locataires, rétablissement de la gestion collective, maîtrise des charges… 
  • Évolution professionnelle
    Le gestionnaire de copropriété peut avec de l’expérience évoluer au sein de son agence vers des fonctions plus managériales comme celle de « principal de copropriété / Directeur de copropriété » qui supervise et coordonne plusieurs gestionnaires.

    Il peut rester salarié dans un cabinet de syndic ou diriger son propre cabinet.

Résultats en France :

Source: ONISEP

Découvre les autres métiers de ce secteur

Gestionnaire locatif

Immobilier

Négociateur immobilier

Immobilier

Suivez-nous sur :
OPCO Le hub de l’alternance d’OPCO EP