gestionnaire locatif
Immobilier

Gestionnaire locatif

Salaire d’entrée :
Entre 2 500 et 2 900 € brut mensuel

Niveau de formation requis :

  • BTS professions immobilières
  • CQP gestionnaire locatif
  • Licence professions immobilières
  • Master/Mastère 2 en immobilier

Certifications requises :

Aucunes

Ce métier en quelques mots :

Le gestionnaire locatif assure l'ensemble des tâches de gestion locative d’un portefeuille de biens immobiliers qui lui est confié, de la désignation du locataire-preneur à la clôture du dossier après son départ. Il intervient donc en qualité d’intermédiaire (ou mandataire) entre des propriétaires-bailleurs et des locataires-preneurs. Selon le mandat qui lui est confié, il réalise tout ou partie des activités sous-jacentes (recherche de locataires-preneurs, établissement des baux, appels de loyers et charges, quittancement et encaissement, entretien du bien, suivi des travaux, sinistres…).

  • Missions
    Les missions du gestionnaire locatif sont variées et multiples.

    Selon le mandat donné à l’agence par un bailleur-propriétaire, il doit :

    Accueillir, renseigner et orienter le candidat-locataire en fonction de ses besoins. Il doit opérer les rapprochements entre les biens à louer en portefeuille et les attentes/besoins du candidat-locataire.

    En tenant compte de ces éléments, il programme des visites.

    Il assure également les actes courants de gestion locative liés à l’entrée du locataire-preneur : il réalise les états des lieux d’entrée, s’assure de la rédaction du bail, établit le suivi des quittancements, les appels de fonds des propriétaires-bailleurs ou des locataires-preneurs et s’occupe de la gestion du mandat auprès du propriétaire-bailleur.

    Il gère les sinistres locatifs et les actes courants liés à l’entrée et à la sortie du locataire-preneur (état des lieux…).

    Parallèlement, il développe/construit un réseau professionnel et personnel, afin de se tenir informé sur le marché locatif. Il estime le loyer d’un bien immobilier au prix juste, afin d’établir et de faire signer des mandats de gestion ou de location dans le respect de la législation en vigueur. 
  • Compétences
    Les compétences nécessaires sont multiples et démontrent une vraie polyvalence du métier, ce qui le rend particulièrement intéressant.

    Le gestionnaire locatif doit avoir de solides connaissances en matière de droit immobilier, droits et obligations des locataires, règlementation de la copropriété, mais encore en matière d’entretien, d’hygiène et de sécurité des biens immobiliers.

    Il doit aussi maîtriser les règles de gestion administrative et comptable et être à l’aise avec les chiffres !

    Amené à négocier, proposer aux potentiels locataires des biens mis en location, il doit maîtriser les techniques commerciales, avoir des qualités de médiateur et être diplomate.

    C’est un métier de contact humain. Le gestionnaire locatif doit donc avoir le sens de l’écoute, être à l’aise avec ses interlocuteurs, savoir les conseiller et les rassurer.

    Il doit non seulement être rigoureux et organisé, mais aussi autonome et s’avoir s’adapter à toutes les situations.
  • Cadre de travail
    Le gestionnaire locatif peut travailler pour différents types de structures : un bailleur public, une agence immobilière, un administrateur de biens, une entreprise qui dispose d’un patrimoine immobilier (banque, assurance, foncière).

    Le contenu du poste dépend fortement de la nature des biens gérés : logements, bureaux, entrepôts, etc.

    Dans l’immobilier d’entreprise, les lots sont plus importants et donc moins nombreux, les exigences financières des investisseurs sont plus fortes.

    Il dépend également de la nature du propriétaire ; un propriétaire de logement sera plus sensible aux contacts humains, l’investisseur étranger sera très exigeant en matière de reporting (aussi bien sur le fond que sur la forme) et de rentabilité.
  • Évolution professionnelle
    Les évolutions professionnelles sont nombreuses. 

    En effet, le gestionnaire locatif peut exercer son métier dans d’autres type de structures comme dans un cabinet de syndic, chez un bailleur social, une agence immobilière ou une foncière. 

    Il peut aussi évoluer vers le poste de responsable de gestion locative et à ce titre encadrer plusieurs gestionnaires.

    Il peut enfin, après plusieurs années d’expériences, ouvrir sa propre agence.

Résultats en France :

Source: ONISEP

Découvre les autres métiers de ce secteur

Gestionnaire de copropriété

Immobilier

Négociateur immobilier

Immobilier

OPCO Le hub de l’alternance d’OPCO EP