Orientation

Partage :

5 conseils pour t'aider à choisir ton orientation en fin de 3ème

1 - Apprends à te connaître

Pas de panique, l’objectif est d’identifier ce qui te plaît vraiment à l’école mais aussi ce qui te plaît dans ta vie personnelle de tous les jours. Quelles sont les matières que tu préfères ? Les cours ou plutôt les séances de travaux pratiques ? Comment t’es-tu senti(e) dans l’univers professionnel lors de ton stage de 3ème : hyper à l’aise ? Pas à ta place ? En décalage ? Complètement perdu(e) ? Pour découvrir au mieux des pans de ta personnalité que tu ignores, n’hésite pas à passer des tests gratuits que tu trouveras en ligne tels que sur Studyrama, Futurness, Oriane, etc. Le(la) conseiller(ère) d’orientation de ton collège peut aussi bien entendu t’éclairer sur le sujet.

2 - Explore un maximum de métiers

L’idée n’est pas de les tester tous, mais de te documenter sur un maximum de parcours professionnels qui pourraient te convenir. Alors évidemment, il y a les incontournables fiches métier de l’Onisep mais pas que. Sur Bouge Ton Avenir, on te donne également des infos ultra précises pour accéder à tel ou tel métier. Autre mine d’informations à explorer : les fiches métiers accessibles depuis les sites des cabinets de recrutement (Michael Page, Robert Half, Clémentine, Randstad, Blue Search…) mais aussi celles de Pôle emploi et de l’Apec . Tu peux également écouter des podcasts (Les Mercredis avenir de l’Onisep, Graines d’orienté, etc… Et pour finir, si à côté de chez toi, il y a des professionnels dont le métier t’intéresse, n’hésite pas, passe les voir pour discuter avec eux, ils seront ravis de voir un(e) jeune s’intéresser à leur métier.

3 - Dialogue avec tes proches

Tes frères et sœurs, des cousins, des oncles, tes parents, les amis de tes parents… toutes ces personnes plus âgées que toi, déjà dans la vie active, se feront un plaisir de te raconter leur parcours scolaire : ce qu’ils ont aimé, détesté, ce dont il faut se méfier, ce qu’ils recommandent, ce qu’ils regrettent de ne pas avoir fait pour optimiser leur orientation. Pose-toi avec eux et écoute-les, c’est sûr, ils vont t’inspirer et te conseiller.

4 - Fais une (re)mise à niveau

Nous n’allons pas te mentir, ton orientation va également dépendre de tes résultats scolaires. Et parfois, cela se joue à pas grand-chose ! Donc, si en discutant avec ton professeur principal, le (la) CPE, la (le) Psy EN de ton collège … tu identifies que tu as des lacunes sur une matière pourtant indispensable pour ton projet professionnel, c’est le moment de te bouger ! Soit en sollicitant des cours de soutien dans ton collège, une aide du professeur de la matière visée (ils sont toujours partants pour épauler des élèves ultra motivés). Soit en suivant des cours particuliers avec des professeurs externes, des étudiants…

5 - Identifie bien toutes les filières possibles

Entre les voies générale, technologique et professionnelle, il existe une multitude de possibilités d’orientation. Plus tu décrypteras cet écosystème et les débouchés possibles, plus tes choix d’orientation seront pertinents et précis.

Besoin d'autres conseils ?

Un hub pour te faciliter l’alternance

C’est décidé, l’an prochain, je me lance (ou je poursuis) mes études en alternance. Quelles formations viser ? Comment trouver une entreprise ? Quel type de contrat signer ? Quel sera mon salaire ? On t’aide à y voir plus clair grâce au hub de l’alternance.

La relation client, une voie d’avenir !

Les métiers de la « relation client » répondent à un vrai besoin des entreprises qui y consacrent de plus en plus de moyens humains afin de communiquer er répondre au mieux à leurs clients.

Comment participer à un salon virtuel ?

Sans te déplacer, tu peux non seulement être mis(e) en contact avec des responsables d’écoles, des anciens élèves, de potentiels recruteurs… mais aussi assister à des conférences à distance. On te dit ce qu’il faut savoir pour optimiser ta visite d’un salon virtuel.

OPCO Le hub de l’alternance d’OPCO EP