Une demande élevée

Le secteur des services à la personne doit faire face à des besoins importants en termes de recrutements. En effet, il est parfois difficile de trouver un mode de garde adapté pour son enfant, l’espérance de vie augmente, nos aînés ont à cœur de vivre chez eux le plus longtemps possible, nos rythmes de vie s’accélèrent et laissent parfois peu de temps pour les tâches ménagères ou le jardinage… De plus en plus de monde sollicite les métiers des services à la personne pour améliorer et faciliter leur quotidien.


C’est donc un secteur qui recrute énormément tout au long de l’année, avec ou sans expérience et selon les emplois, avec parfois peu de qualification. L’alternance, travailler en se formant y est très développé. C’est un secteur très ouvert, dynamique et porteur d'avenir.


Diversités des profils recherchés 

Il est possible de s’orienter vers différents types de métiers au sein des entreprises de services à la personne : ceux de l’encadrement ou ceux dits de l’intervention à domicile, c’est-à-dire au contact direct de la personne accompagnée, sur le terrain.

Les prestations sont variées, notamment lorsqu’elles sont effectuées à domicile : l’aide aux personnes âgées ou handicapées, la garde d’enfants, les services de facilitation de la vie quotidienne, l’assistance pour accomplir des tâches administratives, mais aussi le jardinage, le bricolage, le portage de repas, l’aide pour faire les courses voire les repas, etc.


Les services à la personne recouvrent aussi des métiers d’encadrement, il est aussi tout à fait possible d’intégrer le secteur en étant responsable d’agence d’une entreprise de service à la personne, ou responsable de secteur au sein de cette entreprise.


Des emplois valorisants, à forte valeur humaine ajoutée

Accompagner une personne en situation de fragilité est particulièrement valorisant. Ce sont des métiers où l’on se sent vraiment utile, que l’on participe à l’éveil d’un enfant ou à l’accompagnement à domicile d’une personne âgée ou en situation de handicap.


De plus, les personnes que l’on accompagne ou leurs familles sont généralement très reconnaissantes. Il est gratifiant de savoir que le travail effectué leur est bénéfique, qu’elles aient l’esprit tranquille ou qu’elles se sentent bien chez elles.


Un large éventail de formation proposées

Certains métiers ne nécessitent pas de diplômes particuliers (comme pour les services de facilitation de la vie quotidienne par exemple), mais un savoir-faire et un savoir-être sont indispensables !

D’autres, plus techniques, recrutent avec des diplômes allant du CAP au BAC+5. L’accompagnement de personnes fragiles, comme les enfants, les personnes âgées ou dépendantes nécessitent bien sûr une qualification et un grand nombre d’entreprises recrutent tout en proposant une formation diplômante.

Dans tous les cas, il est indispensable d’avoir un très bon sens du contact, et une grande conscience professionnelle.

 

Des évolutions de carrière possibles

Il existe des passerelles entre les métiers des services à la personne. Tout d’abord, au fil de sa carrière, il est possible de travailler pour différents types de publics. On peut également se tourner avec de l’expérience et une formation complémentaire adéquate vers les métiers de l’encadrement ou obtenir de véritables spécialisations notamment pour les métiers de l’aide et d’accompagnement des personnes âgées et handicapées mais aussi auprès des jeunes enfants. L’expérience compte beaucoup dans ce secteur, et elle permet d’évoluer rapidement. L’empathie, le savoir être et savoir-faire sont plus que jamais la clef d’un parcours professionnel au sein des métiers des services aux personnes et aux familles de la naissance au Grand âge.