Une demande élevée de jeunes qualifiés

En plein essor, le secteur recrute constamment car les nouveaux modes de vie et les développements technologiques font apparaître de nouveaux besoins en matière de froid et de climatisation, et la profession doit continuellement se renouveler et s’adapter à ces évolutions. Aussi, les besoins sont nombreux et les jeunes qualifiés peuvent facilement trouver un emploi à l’issue de leur formation. Chaque année, pas moins de 4000 recrutements sont enregistrés au sein de la branche !

Atout supplémentaire, les métiers de la branche sont stables : la quasi-totalité des salariés ont un CDI (92%) et occupent un métier à temps plein (96,5%).


Une rémunération attrayante

Pour répondre à l’évolution des demandes de compétences, la branche recrute de nombreux profils qualifiés, avec des salaires intéressants en fonction du niveau d’étude et du poste occupé. Les salaires minimums des différents métiers de la branche sont d’ailleurs élevés comparés à d’autres secteurs*.


De plus, le salaire peut vite progresser, au fil de l’expérience et des qualifications acquises tout au long de la carrière. Dans ce sens, le salarié peut rapidement assumer de plus en plus de responsabilités au sein de son entreprise.


Exemples de salaires moyens pratiqués après 5 ans d’expérience pour les métiers suivants :

o  Technicien d’intervention > 2600 € brut mensuel (+ primes)

o  Chargé d’études > 3000 € brut mensuel (+ primes)

o  Chargé d’affaires > 3200 € brut mensuel (+ primes)


* le 1er coefficient de la grille salariale correspond, par exemple, à un salaire au-dessus du smic.


Des métiers en perpétuelle évolution

Le secteur du froid, de la cuisine professionnelle et du conditionnement de l’air est constamment impacté par les nouvelles normes environnementales et les innovations techniques. La maîtrise des températures est primordiale dans le bâtiment en termes de confort, mais aussi pour conserver des aliments, fabriquer des composants industriels ou des médicaments.

Les métiers de la profession, considérés comme des métiers d’avenir, doivent donc eux-mêmes s’adapter aux avancées de la science, dans un souci constant du respect de l’environnement et des performances énergétiques.

Au-delà de ces progrès technologiques, la réglementation est constamment réformée, et cela nécessite pour celles et ceux qui travaillent dans cette branche, de s’adapter en permanence à ces évolutions. Le dynamisme qui caractérise les métiers du secteur est donc un facteur de motivation, notamment pour évoluer au sein de son poste en intégrant de nouvelles connaissances et de nouvelles compétences.


Diversité des spécialisations et polyvalence des missions

Les métiers de la branche du froid, de la cuisine professionnelle et du conditionnement de l’air recouvrent de nombreuses spécialisations dans des secteurs variés.

Ainsi, il est possible de travailler au contact d’entreprises d’alimentation (froid commercial en supermarchés, hypermarchés, épiceries…), de restauration (cuisine professionnelle en restaurant, hôtellerie…), dans l’industrie (froid industriel dans l’agroalimentaire, la plasturgie, le cosmétique…), le confort et la santé, ou encore les transports (froid embarqué).

Grâce à une expertise reconnue, il est facile d’évoluer d’un secteur à l’autre et/ou d’une spécialisation à l’autre multipliant ainsi les opportunités d’évolution de carrière.

Le secteur propose également des métiers « multitask *» avec un large éventail de missions à réaliser, loin des tâches répétitives si souvent redoutées. Par exemple, un technicien d’intervention en froid doit non seulement sélectionner le matériel, mais aussi, mettre en service les équipements, veiller à leur entretien et l’optimisation énergétique de leur fonctionnement, effectuer des opérations de dépannage, etc. Chaque client et intervention étant différents les uns des autres, le technicien doit s’adapter à toutes les situations, être polyvalent, mobile et autonome.


* multitâches


Un large choix de formations et de nombreuses possibilités d’alternance

Les métiers de la branche du froid, de la cuisine professionnelle et du conditionnement de l’air sont variés… les formations le sont tout autant ! Pour travailler dans ce secteur, un large choix de formations s’offrent à vous telles qu’un CAP, un Bac professionnel, un BTS ou encore un DUT ou une formation d’ingénieur. A chaque niveau d’étude, il est possible de bénéficier de spécialisation (cuisine, climatisation, froid embarqué…).

La formation en alternance est de plus en plus recherchée : Elle est devenue un atout considérable aussi bien pour les étudiants qui peuvent mettre en application très rapidement leur savoir-faire sur le terrain, que pour les employeurs de la profession qui forment directement leurs futurs jeunes salariés à l’activité de leur entreprise ainsi qu’aux techniques utilisées et à la philosophie du monde du travail.