912A0555
Remontées mécaniques et domaines skiables

Pisteur/pisteuse secouriste

Salaire d’entrée :
1 662,45 € brut mensuel

Niveau de formation requis :

Aucun

Certifications requises :

Aucune

Ce métier en quelques mots :

Le pisteur secouriste assure chaque jour la mise en sécurité des pistes, la relation avec la clientèle et les opérations de secours sur le domaine skiable. Passionné de ski et de montagne, il travaille en équipe. Le métier de pisteur-secouriste fait parties des rouages essentiels à la vie de la station. En fonction de sa qualification, il intervient sur un domaine skiable alpin ou nordique.

  • Missions

    Le pisteur secouriste a tout d’abord un rôle de prévention des risques. Il contrôle chaque matin le domaine skiable avant l’ouverture des pistes au public.

    Il vérifie et remet en place les filets et matelas de sécurité, les balises, les panneaux de signalétique ou indiquant un danger. Il vérifie également que le damage est bien réalisé et actualise les informations sur les conditions du jour.

    Une fois seulement ces opérations effectuées, les remontées mécaniques et les pistes peuvent ouvrir au public.

    De la même manière, le soir il ferme les pistes, s’assure qu’elles sont désertes, et qu’aucun skieur n’est en situation de détresse avant la tombée de la nuit.

    En journée, il patrouille le domaine, accueille le public, l’informe sur l’état du manteau neigeux, sur la météo et surtout le conseille pour éviter les dangers.

    Le pisteur-secouriste intervient également en cas d’accident et porte secours aux skieurs blessés. Skieur confirmé, il intervient très vite sur les lieux de l’accident avec un traineau ou une barquette pour transporter les accidentés jusqu’à la station. Sur place, il réalise les gestes de premiers secours en rassurant la victime.

    Il peut aussi participer à une évacuation de clients bloqués sur les téléportés avec assistance éventuelle d’un hélicoptère.

    Il peut être amené à rechercher une personne disparue, égarée sur le domaine ou emportée par une avalanche et ce dans des conditions météorologiques parfois difficiles.

  • Compétences

    Il doit avoir un très bon niveau de ski, validé par un test de qualification de ski nordique ou alpin. Il peut skier sur tous types de neige et tous terrains, mêmes les plus pentus.

    Passionné, il connaît la montagne, sa topologie, ses dangers. Il sait appréhender un manteau neigeux et anticiper les risques d’avalanche. Il maîtrise aussi les notions élémentaires de la météo en montagne.

    Il sait appliquer un plan de secours et mettre en œuvre les techniques de premiers secours. Il est capable de conduire des engins d’évacuation ou de guider un hélicoptère.

    Pouvant intervenir sur des situations périlleuses, le pisteur-secouriste doit avoir une bonne capacité de concentration.

    Il doit être rigoureux, organisé et sait garder son calme face au danger ou à la douleur d’un blessé.

    Travaillant dans un site touristique, il peut être demandé de maîtriser une ou plusieurs langues étrangères de manière à pouvoir communiquer avec toute la clientèle du domaine.

    De manière générale, il doit avoir un bon sens des relations humaines, un vrai sens du devoir et aimer porter secours aux autres. Il doit être rassurant, avoir de l’empathie et savoir travailler en équipe.

  • Cadre de travail

    Il s’agit d’un travail saisonnier ou en CDI, exercé pendant la saison touristique.

    C’est un métier sportif et de plein air ! Le pisteur-secouriste est principalement à ski sur le domaine.

    Ce n’est pas un métier sans risque, le respect des consignes de sécurité et des procédures est indispensable.

  • Évolution professionnelle

    Après deux saisons d’exercice, il peut (sous réserve d’obtenir le diplôme correspondant), devenir pisteur 2è degré et intervenir au niveau de l’organisation et de la mise en œuvre des opérations de secours notamment en terrain difficile.

    Pisteur 3ème degré, il pourra exercer des fonctions plus administratives, gérer les budgets et le personnel, ainsi que la relation avec les autres services.

    Il peut devenir Responsable du service des pistes et des secours.

    Le pisteur peut également se spécialiser après deux années d’expérience en suivant par exemple :

    • une formation d’artificier dont le rôle est de déclencher les avalanches à titre préventif à l’aide d’explosifs,
    • ou une formation de maître-chien d’avalanche, afin de localiser les victimes enfouies sous la neige suite à une avalanche
    • ou encore d’observateur nivo-météorologiste pour relever et transmettre à Météo-France des données sur la neige et les avalanches.

Résultats en France :

Source: ONISEP

Découvre les autres métiers de ce secteur

Technicien/Technicienne remontées mécaniques

Remontées mécaniques et domaines skiables

Electricien/Electricienne remontées mécaniques

Remontées mécaniques et domaines skiables

Conducteur/conductrice de remontées mécaniques

Remontées mécaniques et domaines skiables

Conducteur/conductrice d'engin de damage

Remontées mécaniques et domaines skiables

Nivoculteur/Nivocultrice

Remontées mécaniques et domaines skiables

Suivez-nous sur :
OPCO Le hub de l’alternance d’OPCO EP